cuisine coréenne

La cuisine coréenne

Avec la grande popularité des « Squid Games », l’intérêt pour la culture coréenne a augmenté de manière considérable. Mais la Corée du Sud ne se contente pas d’offrir des séries (certes un peu gores) de qualité, elle abrite également dans ses contrées l’une des meilleures cuisines du monde.

Aujourd’hui, nous allons plonger dans l’histoire, les principales caractéristiques et certains des principaux ingrédients utilisés dans la cuisine coréenne

Origine et influences de la cuisine coréenne

Malgré sa proximité avec la Chine, la cuisine coréenne a su s’orienter de manière complètement différente de la cuisine chinoise dû aux contraintes locales.

Par exemple, en Chine, la friture et le marinage étaient les méthodes les plus utilisées pour réduire la teneur en eau afin de conserver aliments. En revanche, la production limitée d’huiles de cuisson en Corée a conduit au développement du processus de fermentation pour la conservation des aliments.

Bien que d’ordinaire le lait soit le principal ingrédient des produits fermentés, tels que le fromage et le yaourt, dans les pays dotés d’une forte industrie céréalière comme la corée, les principaux ingrédients utilisés pour créer des aliments fermentés étaient plutôt les céréales et les légumes.

Cela était dû à leur mode de vie sédentaire et à leur focus sur l’agriculture. La cuisine coréenne s’est donc développée à partir de la nécessité de conserver les aliments pendant l’été chaud et l’hiver long et rigoureux de la péninsule coréenne qui sortent de la norme des autres pays voisins. Dans cet environnement, les haricots salés, le poisson et les légumes étaient conservés par fermentation.

Les Coréens ont commencé à fabriquer divers « jang » (produits à base de soja fermenté), notamment du kanjang (sauce soja), du doenjang (pâte de soja) et du gochujang (pâte de piment rouge dont je vous parlerai plus en détail) et divers types de kimchi avec des légumes.

Ingrédients les plus souvent utilisés en cuisine coréenne

Kimchi

Chaque fois que vous mangerez de la nourriture coréenne, il y aura toujours un plat d’accompagnement que vous verrez : le Kimchi !

Ce plat fermenté est essentiel dans la cuisine coréenne, et pour cause : Non seulement c’est un délicieux, mais le kimchi a de multiples bénéfices : il fournit des probiotiques sains, des vitamines A et C et une multitude de minéraux essentiels.

Receta de kimchi tradicional casero - Comedera - Recetas, tips y consejos  para comer mejor.
Kimchi au chou chinois

La première chose à laquelle les des gens pensent quand on leur dit kimchi, c’est le kimchi traditionnel au chou napa (chou chinois). C’est la forme de kimchi la plus largement produite, mais il existe de nombreuses autres variétés.

Certains types de kimchi comprennent :  le concombre, le radis, de la feuille de moutarde, …  Le type de kimchi servi dépendra du le plat principal que vous avez commandé. Le kimchi au concombre, par exemple, est généralement associé à des ragoûts et des soupes. Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon article complet sur le kimchi.

Gochujang/ gochugaru

La plupart de la cuisine coréenne est centrée autour de ce petit piment rouge. Lorsque ce piment est séché au soleil, il est broyé pour faire du gochugaru (poudre de chili coréenne), qui est couramment utilisé dans la fabrication de ragoûts, de plats d’accompagnement, de kimchi et de gochujang. Il est modérément épicé, mais a une petite note sucrée très agréable.

Gochugaru - Red Stick Spice Company
Gochugaru dans toute sa splendeur

Lorsque le gochugaru est mélangé avec du soja fermenté, du riz gluant et du sel, ça fait du gochujang. Il est traditionnellement fabriqué dans des pots en terre où il fermente pendant des mois et des mois.

Si vous comptez cuisiner de la nourriture coréenne, ces deux ingrédients sont irremplaçables, alors assurez-vous de les avoir dans votre placard ! Sans ça, impossible de faire la plupart des recettes de cuisine coréenne. (Vous avez dit wings de poulet coréennes ? ) Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon article complet sur le gochujang.

gochujang
L’or rouge de la cuisine asiatique : le gochujang

Les tteokbokki sont un autre plat où le gochujang est l’épice principale, viens découvrir ma recette de tteokbokki coréens ici.

tteokbokki dans un bol blanc
Mes magnifiques tteokbokki

Dangmyeon ( nouilles de patate douce/nouilles de verre)

Ces nouilles claires sont faites avec de la fécule de patate douce, ce qui rend leur texture agréable et moelleuse. Les dangmyeon sont généralement mélangées avec des légumes et de la viande pour créer le célèbre plat coréen très côté : Japchae.

Même si vous trouverez du Japchae dans de nombreux endroits en Corée, c’est un plat étonnamment dur à faire ! (Oui, même pour moi mais je vous mets une petite recette d’ici peu)

Best Japchae (Korean Glass Noodles) - Authentic and Amazing - Kimchimari
Magnifique japchae

Quand elles ne sont pas mélangées avec des légumes, vous trouverez fréquemment des dangmyeon dans la soupe de plates-côtes de bœuf, des hot pots et même certaines salades. Avec leur goût très doux, les dangmyeon peuvent s’intégrer dans n’importe quel plat, elles sont très versatiles. (Donc, pas que dans la cuisine coréenne)

Chou napa ou chou chinois

Ce légume est sans aucun doute l’un des ingrédients les plus importants de cette liste. Sans le chou napa, nous n’aurions probablement pas le kimchi que nous connaissons et aimons tout. (Et beaucoup de plats de cuisine asiatique également…)

Chou chinois | Bien de chez nous
N’est-il pas magnifique ?

Le chou chinois est utilisé le plus souvent en cuisine coréenne pour faire du kimchi, mais peut également être utilisé dans les soupes, comme wrap pour le barbecue coréen, ou même sauté (ce petit dernier est une tuerie en tant que coupe-faim). Lorsque vous achetez du chou napa, recherchez-en un qui est bien vert et feuillu sans imperfections et avec des feuilles plus minces.

Des feuilles très épaisses signifient une teneur en eau plus élevée, et croyez-moi, vous ne voulez pas de ça : ça donnerait une tonne d’eau dans le wok quand vous essayez de le faire sauter ou du kimchi tout aqueux. Pour en savoir plus, voici mon article complet sur le chou chinois

ANCHOIS SÉCHÉS

Les Coréens mangent beaucoup de soupes et de ragoûts, et la plupart de ces soupes sont faites avec du bouillon (dashi). La plupart des bouillons  sont fabriqués en utilisant de gros anchois séchés qui produisent une saveur umami très intense avec un soupçon de salé.

Ce bouillon d’anchois peut être utilisédans des soupes comme la Doenjang Jjigae, et même des plats sans soupe comme les tteokbokki  (gâteaux de riz épicés).

Buy ROM AMERICA Korean Large Size Dried Anchovies 12 oz Dasi Anchovy for  Soup Stock Online in Germany. B01JQAO6SG
Anchois séchés

Si vous n’êtes pas un fan de soupe, pas de soucis ! Les petits et moyens anchois peuvent être sautés et servis comme plat d’accompagnement. Certains sont mélangés avec du gochujang et d’autres sont frits avec des arachides.

Evidemment, Il existe de nombreux autres ingrédients essentiels à la cuisine coréenne, ici ce ne sont que quelques-uns des plus utilisés.

Avez-vous déjà essayé de cuisiner avec ces ingrédients? Faites-moi savoir dans les commentaires si vous en utilisez ! Peut-être que la prochaine fois, ce sera après avoir vu une de mes recettes comme ce poulet frit coréen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *