divers plats indonésiens

La cuisine indonésienne

Ayant des influences historiques néerlandaises, chinoises et arabes, la cuisine indonésienne est l’une des cuisines les plus savoureuses au monde et pour de bonnes raisons.

La cuisine indonésienne est diversifiée, car l’Indonésie est composée de près de 6 000 îles peuplées sur les 18 000 au total dans le plus grand archipel du monde.

Ces îles ont attiré des commerçants, des pirates et des aventuriers du monde entier tout au long de son histoire. Situées parmi d’anciennes routes commerciales et riches en ressources botaniques, ces îles isolées sont rapidement devenues un intérêt mondial.

Les épices étaient appréciées non seulement pour leur saveur, mais aussi pour leur capacité à déguiser les aliments avariés, à rafraîchir l’haleine et à remédier aux problèmes de santé. Bien que les « îles aux épices » de l’est de l’Indonésie aient retenu l’attention, la cuisine du pays, dans son ensemble, s’est développée en grande partie grâce aux immigrants à la recherche d’épices.

Qu’il s’agisse de Nasi Goreng ou de délicieux Rendang, chaque recette en Indonésie est une manifestation de l’histoire et de la culture de la nation.

Voici quelques-unes des meilleures spécialités indonésiennes que vous devez absolument essayer !

mie goreng sur fond en bois
Le mie goreng, un grand classique

Le nasi goreng

le Nasi Goreng est la version indonésienne unique du riz frit piquant et est aussi le plat national du pays. Vous ne trouverez rien de tel lorsque vous visiterez d’autres pays, sa simplicité tout en étant extrêmement délicieux le rendent unique.

Le riz cuit à la vapeur est presque noyé dans une sauce soja épaisse appelée kecap manis et est aromatisé avec du piment, de la pâte de crevettes, de l’oignon, de l’ail et de la sauce tomate.

nasi goreng dans une assiette

Certains chefs peuvent également ajouter des protéines – comme du poulet, de l’agneau, du porc, des œufs ou du bœuf – et d’autres légumes comme des champignons, des choux et des concombres.

Au lieu de déguster le Nasi Goreng dans un restaurant gastronomique, nous vous proposons plutôt d’essayer la version street food en Indonésie. La curieuse combinaison de goût umami, de douceur, de piquant et de gras appétissant est ce qui rend ce plat si unique et son goût incroyable.

Le rendang de boeuf

Cette spécialité de l’ouest de Sumatra, originaire de Padang, est célèbre pour son piquant et sa richesse de saveur.

rendang de bœuf dans un bol

Le Rendang se compose principalement de dés de bœuf épais cuits lentement pendant plusieurs heures dans un mélange de lait de coco et d’épices. Le processus alterne entre l’ébullition et la friture car une partie du liquide s’évapore jusqu’à ce que la sauce sèche complètement et soit bien absorbée par la viande.

Il est dégusté meilleur avec une assiette de riz chaud au lait de coco, également appelé Nasi Lemak. Ce plat est sans doute l’un des aliments les plus célèbres d’Indonésie.

Le Gado Gado

gado gado en préparation
Gado gado en cours de préparation

Si vous êtes végétarien, nous vous recommandons vivement le Gado-Gado, la salade indonésienne. Cette salade de riz compressé aux légumes, préparée avec une vinaigrette à la sauce aux arachides (ou à la sauce aux noix de cajou), est l’un des aliments de rue indonésiens les plus courants.

Bien qu’il s’agisse techniquement d’une salade ou d’un mélange, le gado gado, surtout lorsqu’il contient des galettes de riz compressées, est en fait assez rassasiant et peut être consommé comme plat principal ou comme collation.

Le Saté

Le Saté ou Satay n’est qu’une parmi de nombreuses recettes de barbecue. C’est probablement le plat le plus associé à l’archipel indonésien dans le monde. Il est cuit sur du charbon de bois de coco chaud avec des épices et des herbes, avec des sauces spéciales pour mariner.

Il s’agit essentiellement de brochettes de viande cuites au charbon dans lesquelles des ventilateurs chauds sont utilisés pour chasser la fumée, leur donnant une saveur vraiment unique.

La viande peut être du poulet, du porc, du bœuf, du mouton et même du lapin. Les variations de satay en Indonésie sont aussi diverses et abondantes que les cultures et les ethnies à l’intérieur. Le sate padang est composé de dés de bœuf grillés avec une sauce jaunâtre. Pendant ce temps, le saté balinais Lilit est composé de poisson haché et de noix de coco râpée avec une citronnelle en guise de brochette.

Le bakso

Le bakso, également connu sous le nom de Baso, est un plat de soupe aux boulettes de viande et est le plat de streetfood préféré des Indonésiens.

Il est servi en deux variantes: Mie Bakso, qui est le style indonésien Bakso et Bakso Kuah, la variante chinoise.

bakso dans un bol

La recette du bakso comprend généralement de la viande hachée mélangée à de l’amidon de tapioca – et c’est ce dernier qui donne aux boulettes de viande leur texture rebondissante et addictive.

Il est souvent servi avec des vermicelles de riz ou des nouilles aux œufs, du tofu, des œufs durs enrobés du même mélange de boulettes de viande, du piment, des morceaux d’oignons frits croustillants et de la sauce soja sucrée au goût. Les boulettes de viande peuvent être de n’importe quelle viande, du bœuf, du poulet au poisson et même du porc. Malang, la ville la plus connue pour son Bakso, propose de nombreuses variantes de ce plat.

Le martabak

martabak moelleux

Très connu comme étant le roi de la cuisine indonésienne, le martabak a deux variantes, salée et sucrée. Le Martabak doux s’appelle Martabak Manis qui est une crêpe farcie spéciale du pays ou un pain poêlé rempli de chocolat et de noix. Ces friandises ne sont vendues que le soir et la nuit, vous devrez donc peut-être attendre votre collation de minuit pour essayer cette dernière.

La version salée est une pâte croustillante remplie d’œufs de poulet ou de canard, de poireau, d’oignon et de quelques épices. Il est servi avec des cornichons pimentés et une sauce noire très relevée.

Le soto

soto dans un bol avec pattes de poulet

le soto est plat composé de bouillon, de poulet râpé ou de bœuf en dés (ou parfois de pattes de poulet), et d’ingrédients complémentaires tels que des germes de soja et du céleri haché.

Différentes cultures en Indonésie ont leur propre version de soto: de Soto Jawa, Soto Betawi, Soto Kudus à Soto Banjar.

Ils ont des apparences et des saveurs différentes mais sont tous appétissants. Le soto Betawi est le plus populaire, c’est un bouillon crémeux très épais fait principalement avec du lait de coco. Parmi les autres ingrédients figurent de la viande, des échalotes, de la citronnelle et des épices indonésiennes

Le goudeg

goudeg sur feuille de bananier

Considéré comme l’un des plats nationaux de Yogyakarta (Jogja), le gudeg c’est un jeune jacquier braisé avec du sucre de palme, du lait de coco, des feuilles de laurier, de la citronnelle et du galanga, jusqu’à ce qu’il soit extrêmement tendre et mélangé.

Ce plat demande un peu de patience comme le jacquier est bouilli pendant plusieurs heures avec les épices et ingrédients mentionnés ci-dessus, ce qui donne une chair tendre et sucrée. Le doux Gudeg est servi avec des plats supplémentaires tels que le «telur pindang» (l’œuf à la coque foncé), le poulet frit et le «sambal goreng krecek» à base de peau de buffle.

Les ingrédients principaux de la cuisine indonésienne

Le sambal oelek

Le kecap manis

Le galanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *