Nori dans un bol sur un tapis en bambou

Le nori, qu’est-ce que c’est ?

Si vous êtes un amateur de sushis, de makis ou d’onigiris, vous êtes très certainement familier avec le nori… Le nori, c’est cette enveloppe sombre comestible qui maintient les ingrédients entre eux en plus d’apporter des saveurs iodées à votre plat. Un incontournable au pays du soleil levant! 

Qu’est-ce que le nori ? 

Le nori est un type d’algue très prisé au Japon. À l’état sauvage, ces algues peuvent être rouges, roses, brunes ou vertes foncées. Le nori, lui, est fabriqué à partir d’une algue rougeâtre du genre pyropia, qui pousse sur les rochers des eaux peu profondes des zones côtières du Japon. Attention, à ne pas confondre avec l’aonori

Publicité Lumineuse
Publicité

Il y est cultivé depuis plusieurs siècles déjà. Une fois qu’on l’a récolté, on le fait sécher pour former les feuilles de nori. Le processus de séchage est la raison pour laquelle elles deviennent vertes ou noires, et non plus rouges. Elles sont ensuite pressées et découpées pour permettre la confection des sushis et autres plats qui en nécessitent. À l’inverse du Kombu, le nori est consommé directement plutôt qu’utilisé pour parfumer des bouillons comme le dashi

Nori frais
L’algue derrière le nori a une couleur rougeâtre

D’où vient le nori ?

Le nori a été fabriqué il y a plusieurs centaines d’années au Japon. Toujours est-il que nous ne savons pas exactement depuis quand les Japonais en consomment. 

Certaines archives semblent démontrer qu’on connaissait déjà le nori dès 702 après J.-C. L’algue était réservée exclusivement à la noblesse de l’époque et était consommée humide. C’est plus tard, pendant la période Edo (1603) que le nori commence à avoir la forme et la texture qu’on lui attribue aujourd’hui. 

C’est d’ailleurs au même moment qu’il a commencé à se populariser, d’abord chez les roturiers japonais, puis, petit à petit, dans le reste du monde. 

Quels sont les bienfaits du nori ? 

Le nori n’est pas seulement riche en goût, il compte également de nombreux atouts pour la santé. Plein de micronutriments et de vitamines, dont la vitamine C, cette algue est en fait un allié important pour apporter au corps ce dont il a besoin. 

Pour vous donner un ordre d’idée: cinq feuilles de taille standard contiennent 1,3 fois plus de vitamine C qu’une mandarine. Il a également une grande teneur en protéines. 30% de sa composition nutritionnelle est constituée de fibres, comme une banane ou une tomate. 

Comme la grande majorité des algues, celle-ci est riche en phytonutriments, ce qui a un effet bénéfique sur l’artériosclérose, l’hypertension artérielle, la constipation, les tumeurs cancéreuses et l’obésité. 

Quel est le goût du nori ? 

Le nori a un goût umami délicat, ce qui lui permet d’apporter une réelle plus-value aux ingrédients auxquels il est associé, comme le riz ou le poisson, qui sont ont des saveurs au final très subtiles. 

Ce qui est décrit comme étant un goût d’iode ou de poisson provient donc justement de la saveur umami. C’est salé, iodé, rappelant un peu le champignon. À savoir que lorsque la feuille est grillée, comme le font les Coréens, les saveurs sont légèrement décuplées. 

Comment utiliser le nori en cuisine? 

Il existe autant de manières de cuisiner le nori que de formes de nori. Voici un listing des variantes que vous pourrez trouver sur le marché et des manières dont vous pouvez les utiliser:

Le nori sous forme de feuilles

C’est la forme la plus courante. Les feuilles de nori sont particulièrement intéressantes pour leur côté croustillant qui vient apporter une autre texture aux sushis et autres confections roulées. 

On l’utilise aussi pour préparer des onigris, des nigiris, du bibimbap ou des boules de riz aux algues. Il vous suffira dans ce cas-là de couper la feuille de nori en petits morceaux ou de la hacher avec un robot et la mélanger avec du riz, de la sauce soja et de l’huile de sésame. On peut même assaisonner les tamagoyaki, l’omelette roulée japonaise.

tamagoyaki sur fond de bois dans une assiette noire

Les fines bandes de nori

On l’appelle le “kizami nori”. Ce sont de fins rubans de nori destinés à être saupoudrés, sur les salades, les ramen, les omelettes, les pâtes ou les nouilles, comme les zaru soba, en tant que garniture ou en tant qu’assaisonnement décoratif. Vous pouvez même l’utiliser pour faire votre mélange furikake maison

kizami nori dans un bol japonais
Kizami nori dans un bol japonais

La pâte de nori

Cette forme-ci est peut-être la moins courante. La pâte de nori, ou “nori tsukudani”, est, comme son nom l’indique, du nori qui a été transformé en pâte et relevé avec de la sauce soja, du mirin et du dashi. Il est utilisé comme un condiment la plupart du temps, principalement pour assaisonner le riz blanc. Il peut aussi être consommé directement en tapas, en nappage ou en tapenade. 

Nori tsukudani ou pâte de nori sur du riz
Nori tsukudani ou pâte de nori sur du riz

Vous pouvez aussi ajouter du nori aux ragoûts ou aux plats sautés tels que les yakisoba ou yaki udon.

N’oubliez pas de le faire tremper une vingtaine de minutes et de l’essorer avant de le cuire, en fonction de votre recette. C’est une manière de le ramollir et de l’empêcher de coller aux parois de votre casserole pendant la cuisson. 

nouilles yakisoba sur fond de bois
Ma recette de yakisoba

Où trouver du nori? 

À l’heure actuelle, vous pouvez trouver du nori à peu près partout. On peut s’en procurer dans certaines grandes surfaces. Les épiceries asiatiques en vendent à coup sûr. Sinon, il reste l’alternative des shops en ligne. 

Comment conserver le nori? 

Les algues nori doivent impérativement être conservées au frigo une fois ouvertes. Veillez à les conserver dans un contenant hermétique à l’abri de la lumière et de l’humidité, que ce soit pour le nori séché ou cru.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *