furikake sur du riz

Le furikake, qu’est-ce que c’est ? Comment le fabriquer ?

Le furikake, qu’est-ce que c’est? 

Vous vous êtes sûrement déjà demandé ce qu’étaient ces petites paillettes parsemées sur le riz ou le poisson. Le Furikake, c’est un condiment typique de la cuisine japonaise

Il en existe une large variété mais la recette classique contient principalement des algues, du poisson, des œufs et des herbes séchées, des graines de sésame, du sel et du sucre. “Furikake” signifie littéralement “saupoudrer” en japonais. Ce mélange d’épices ajoutera un peu de croustillant à votre plat, tout en le rendant riche en couleurs et en saveurs. 

Histoire du furikake

Le furikake est en fait une invention très récente. On considère que son ancêtre a fait son apparition au début du XXe siècle, soit au début de l’ère Taisho au Japon. Dans les années 20, les ravages de la guerre provoquaient des vagues de malnutrition dans le continent asiatique. 

Compte tenu des carences, notamment en calcium, le pharmacien  Yoshimaru Suekichi, originaire de Kumamoto, dans le sud du Japon, a concocté un mélange à base d’os de poisson destiné à être saupoudré sur le riz. Par la suite, la recette s’est complexifiée.

On y a ajouté des graines de sésame, des algues et des herbes séchées… Depuis, il existe plusieurs variantes de furikake.

Les variétés du furikake

Le furikake a ses ingrédients de base depuis une petite centaine d’années, mais aujourd’hui, il existe plusieurs sortes de furikake.

Habituellement, il contient du nori (algue séchée en feuilles, on l’utilise notamment pour fabriquer les sushis), des graines de sésame et des copeaux de bonite (du thon listao trempé dans de la sauce soja et séché), alors que certaines recettes se permettent des petites fantaisies. 

Parmi les différentes variétés qui existent à ce jour, on peut distinguer le furikake shiso, obtenu à partir de feuilles de shiso rouge séchées et assaisonnées, le furikake wasabi (pour les amateurs de piquant!), le furikake au saumon… Piquant? Citronné? Doux? Salé? Tout dépend du goût que vous voulez apporter à votre plat. Vous avez là un large panel de possibilités. 

Quel goût a le furikake? 

Le goût ne sera évidemment pas le même selon la sorte de furikake que vous aurez choisie. Le profil de saveur reste toutefois le même, vu qu’ils ont les mêmes ingrédients de base. Ils incluent donc le poisson et le nori séché; deux aliments qui ont tous les deux une saveur umami

riz cantonnais express
Au lieu d’ajouter des oignons frits sur le riz cantonais express, ajoutez du furikake !

Les graines de sésame et les œufs enrichissent la recette et apportent cette note noisettée et fumée. La plupart des furikake contiennent du sel, du sucre et du glutamate monosodique, d’où leur saveur umami! Avec sa texture croquante, le furikake apportera un revêtement extérieur savoureux à votre plat.

Le Furikake en cuisine

Typiquement, les japonais en saupoudrent sur les plats de riz blanc, sur les onigiris, les sushis, les plats de poisson ou de légumes, mais l’avantage avec le furirake, c’est que vous pouvez l’utiliser un peu comme bon vous semble… 

C’est un ingrédient tellement polyvalent qu’il peut facilement s’adapter à de nombreuses recettes. Il agrémente par exemple très bien les plats de légumes, les nouilles, les salades… Certains en parsèment même sur leur popcorn! On l’utilise aussi pour réaliser des panures de poisson ou de viande.

Comment remplacer le Furikake?

Il est assez simple de remplacer le furikake. Il suffit d’utiliser les ingrédients qui le composent, à savoir le sel et les graines de sésame. Saupoudrez vos plats de fleur de sel de mer et de graines de sésame grillées. 

Vous pouvez même ajouter des feuilles de nori si vous en avez dans vos tiroirs. Hachez-les finement avant de les incorporer à votre plat. Autre alternative: procurez-vous du shichimi togarashi. Plus piquant, il pourra tout aussi bien rehausser les saveurs de votre plat. 

Furikake et shichimi togarashi, quelle différence?

Le furirake et le shichimi togarashi ont beaucoup de points communs, à commencer par le fait que ce sont deux condiments japonais à saupoudrer. Ils contiennent tous les deux des ingrédients hâchés, moulus ou séchés, comme des algues, du nori ou des graines de sésame. 

Et pourtant, les proportions et les mélanges ne sont pas tout à fait les mêmes. À la différence du furikake, le shichimi togarashi est plus piquant.

Ce condiment contient des piments, et dans certaines recettes, il peut y avoir des flocons de piment, du poivre de Sichuan, des écorces d’orange séchées, du gingembre, des graines de pavot… Bref, tout un assortiment pour les amateurs de saveurs épicées! 

Les bienfaits du furikake

Encore une fois, tout dépend du type choisi. Comme beaucoup de furikake sont chargés en sel, c’est une source riche en iode. Il faut quand même faire attention à ne pas en abuser.

À trop grande dose, le sel peut avoir des effets néfastes sur la santé. Le furikake est également une bonne source de protéines grâce au poisson séché qu’il contient. 

Où trouver du furikake? 

On peut très facilement trouver du furikake dans des épiceries asiatiques ou en ligne. Même si c’est très rare, on en trouve dans certaines grandes surfaces, mais les boutiques spécialisées restent une valeur sûre. 

Vous pouvez aussi composer votre propre mélange à la maison! Il vous faudra les ingrédients de base; de la bonite séchée (qu’on utilise aussi pour le dashi), du sel, du nori, des graines de sésame, mais aussi du sucre, du mirin et de la sauce soja. Il existe mille et une façons de faire du Furikake donc laissez-vous porter par vos envies! 

Comment conserver le furikake? 

Comme la plupart des condiments, rangez votre Furikake dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Conservez-le dans un récipient hermétique et vous pourrez le garder plusieurs semaines.

furikake sur du riz

Furikake (assaisonnement pour riz japonais)

Le furikake est un assaisonnement de riz sucré/salé à base de graines de sésame, de katsuobushi, de flocons d'algues vertes et d'algues nori. Bien que ce condiment japonais par excellence soit fabuleux sur du riz cuit à la vapeur, il est également délicieux en saupoudrage sur des onigiri, des nouilles udon, de la soupe, de la salade, du pop-corn et bien plus encore !
Imprimer la recette Pinner la recette
Temps de préparation: 5 minutes
Temps de cuisson: 10 minutes
Temps total: 15 minutes
Type de plat: Condiment
Cuisine: Japonaise
Mot-clef: assaisonnement pour riz, furikake
Portions: 1 portion
Calories: 100kcal
Auteur: Marc Winer

Ingrédients

  • 10 g de katsuobushi Vous pouvez réutiliser 15 g de katsuobushi réservé pour après avoir fait du mentsuyu
  • 15 g de kombu Vous pouvez réutiliser le kombu réservé après avoir fait du mentsuyu
  • 1 cuillère à soupe d'aonori algues vertes séchées
  • 3 cuillères à soupe de graines de sésame blanches grillées ajouter à mi-cuisson
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame noires grillées ajouter à mi-cuisson

Assaisonnements

Ingrédients supplémentaires (après refroidissement)

  • 1 feuille de nori algues séchées
  • 1 cuillère à café d'aonori algues vertes séchées

Procédé

Quelques mots avant de commencer

  • On cuit les ingrédients et les assaisonnements ensemble dans une poêle afin que les ingrédients absorbent tous les assaisonnements et que le furikake soit plus savoureux. Si vous ne le faites pas cuire, le sucre et le sel couleront simplement au fond du pot de furikake et les saveurs ne s'intégreront pas bien dans le furikake.
  • Dans cette recette, vous pouvez réutiliser le katsuobushi et le kombu que vous avez réservés après avoir fait du mentsuyu. Suivez les mesures suggérées dans la liste des ingrédients.
  • Préparez tous les ingrédients.

Pour préparer le katsuobushi et le kombu utilisés pour autre chose (le cas échéant)

  • Assurez-vous que le katsuobushi utilisé est bien égoutté. Coupez-le en petits morceaux avec un couteau.
  • Coupez le kombu utilisé (facultatif) en fines lanières, puis coupez les lanières en petits morceaux.

Cuisson

  • Dans une poêle non graissée, ajouter le katsuobushi, l'aonori et le kombu utilisé (facultatif). N'ajoutez pas encore les graines de sésame ! Ensuite, ajoutez tous les assaisonnements et mélangez le tout.
  • Allumez le feu à moyen-doux et faites cuire, en remuant constamment, jusqu'à ce que le katsuobushi devienne sec et feuilleté.
  • Maintenant, baissez le feu et ajoutez les graines de sésame blanches et noires. Cuire, en remuant fréquemment, à feu doux jusqu’à ce que les graines de sésame soient bien grillées et parfumées.
  • Transférer le furikake sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Étalez-le et laissez-le refroidir complètement.
  • Une fois refroidi, coupez la feuille de nori en fines lanières, puis en petits morceaux de 3mm de côté.
  • Ajouter les morceaux de nori au furikake refroidi et mélanger le tout.
  • Goûtez le furikake et rectifiez l'assaisonnement en ajoutant plus de sel ou de sucre à cette étape.

Servir

  • Profitez-en pour le saupoudrer sur du riz cuit à la vapeur et du pop-corn !

Conservation

  • Vous pouvez le réfrigérer jusqu'à 2 semaines et le congeler jusqu'à un mois

Nutrition

Calories: 100kcal | Féculents: 6g | Protéines: 9g | Fat: 4g | Lipides saturés: 1g | Graisses polyinsaturées: 2g | Graisses monoinsaturées: 2g | Choléstérol: 7mg | Sodium: 1023mg | Potassium: 176mg | Fibre: 1g | Sucre: 2g | Vitamine A: 664IU | Vitamine C: 5mg | Calcium: 74mg | Fer: 1mg
As-tu réalisé cette recette ?Tague @marcwiner sur Instagram !
Tu veux discuter ?Rejoins les 100 000 membres du groupe Facebook officiel!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note la recette