aonori en poudre sur fond blanc

L’aonori, qu’est-ce que c’est ?

Si vous avez lu l’article sur le nori, celui-ci devrait aussi vous interpeller… Nori, aonori, il y a en effet de quoi se questionner. L’aonori est en fait aussi une algue comestible, soit le b.a-ba de la cuisine japonaise. Mais alors, quelle est la différence entre le nori et l’aonori? Et comment peut-on utiliser celui-ci? 

Qu’est-ce que l’aonori ? 

Le mot “aonori” est un terme japonais qui désigne de manière générale les algues vertes, en tant qu’espèce ou en tant que condiment. C’est bien évidemment la seconde définition qui nous intéresse. Au Japon, on le consomme surtout séché, en petites paillettes à saupoudrer directement dans le plat. C’est une garniture de couleur verte (comme les algues vous me direz…) qui a un arôme distinctif et unique en son genre. Vous en avez peut-être déjà vu d’ailleurs en garniture sur les okonomiyaki ou les natto. 

Publicité Lumineuse
Publicité

D’où vient l’aonori ? 

L’aonori est un type d’algue faisant partie de la variété Ulva. On peut en trouver dans plusieurs régions japonaises, comme dans la baie d’Ise par exemple où le cultive à des fins (fatalement) commerciales. Le goût de ces algues peut varier en fonction de la région. 

Quel est le goût de l’aonori ? 

Comme la majorité des algues (l’algue wakame ou le kombu par exemple), l’aonori a ce goût salé d’océan. Ce que la plupart des personnes décrivent comme tel est en fait une saveur umami. C’est frais et iodé, avec une texture légèrement croquante en bouche. Si vous voulez apporter un coup de fraîcheur tout en douceur à votre plat, c’est un combo gagnant à coup sûr avec l’aonori. 

Nori et aonori, quelle est la différence ? 

Il existe un tas de variétés d’algues; de tous les goûts et de toutes les couleurs. Mais les deux variétés les plus couramment utilisées au Japon sont effectivement le nori et l’aonori. Ce qui les différencie? Premièrement, leur apparence. Le nori, c’est ce petit emballage comestible vert foncé ou noir qui entoure les sushis, les makis ou temakis ! C’est une algue rouge à l’origine mais le processus de séchage lui donne sa couleur presque noire. On le vend habituellement en feuilles entières. 

Nori dans un bol sur un tapis en bambou
L’algue nori

En revanche, l’aonori, en termes d’apparence toujours, a une couleur verte un peu plus évidente à l’oeil nu. Lui provient d’une espèce d’algue verte, à la différence du nori. Logique quand on sait que aonori est un terme générique pour parler des algues vertes. L’aonori est d’autre part plus couramment vendu sous forme de flocons. Comme vous l’aurez compris, ce sera compliqué de rouler des sushis avec de l’aonori!

Autre différence notable: le goût. Les deux types d’algues partagent ce même goût salé et iodé. Néanmoins, le nori a tendance à avoir une saveur plus légère que l’aonori qui lui a un goût plus prononcé. On dit même que ce dernier a une saveur plus robuste, plus intense, plus terreuse. Ça le rend d’ailleurs idéal pour les mélanges d’assaisonnements et les garnitures. Un peu moins pour en faire des roulades donc. 

Quels sont les bienfaits de l’aonori ? 

Comme beaucoup d’autres types d’algues comestibles, l’aonori est une grande source de nutriments et de vitamines, notamment A, B12 et C. Pour vous faire une idée, on y retrouve plus de calcium que dans le lait et plus de fer que dans les épinards. Cette algue est aussi riche en magnésium, en lithium, en fibres et en minéraux. Ça en fait un excellent atout santé puisqu’il fortifie l’organisme, met un coup de boost au système immunitaire et favorise l’élimination des toxines. 

Comment utiliser l’aonori en cuisine ? 

Vous l’aurez compris, on n’utilisera pas l’aonori comme le nori, bien qu’il puisse se marier avec le même genre d’ingrédients. Les Japonais le consomment surtout comme garniture sur des plats traditionnels comme l’okonomiyaki, le natto, les yakisoba, le takoyaki ou même le furirake. Il peut également servir d’assaisonnement pour les bases de soupe, les plats de nouilles, les sautés, les bols de riz, les ramen, les omelettes, les poissons… En fonction de vos goûts!

nouilles yakisoba sur fond de bois
L’aonori est un topping traditionnel des yakisoba

Par quoi remplacer l’aonori ? 

L’aonori peut être remplacé par le nori, tout simplement. Celui-ci est souvent vendu en feuilles, mais vous pouvez toujours le hacher à l’aide d’un robot. Le goût est légèrement différent mais ça reste un des meilleurs substituts. 

Autre alternative: il existe une autre algue, appelée “aosa”, qui est elle aussi vendue en flocons. C’est d’ailleurs pour ça qu’on peut la confondre avec l’algue aonori. Mais il n’y a pas de crainte à avoir, les saveurs se trouvent être assez similaires, puisqu’elles proviennent de la même famille d’algues. 

Où trouver de l’aonori ? 

On trouve l’aonori facilement en épicerie asiatique, sous forme de paillettes dans la plupart des cas. Beaucoup de sites en ligne en proposent également. 

Comment conserver l’aonori ? 

L’aonori est à conserver dans un endroit frais, à l’abri de toute source de chaleur et d’humidité. Après ouverture, placez-le au réfrigérateur pour en préserver la saveur.

1 Commentaire

  1. Merci pour le partage de vos recettes simplissimes mais diverses J’ai le plaisir de pouvoir les préparer sans difficulté .
    Que du bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *