Hiyashi shuka sur fond de bois

Authentique Hiyashi Chuka – Ramen Froid

Une recette de ramen froid et hyper coloré pour les amateurs qui veulent encore en profiter l’été sans succomber aux excès de chaleur !

Chaque année, c’est la même question. Qu’est-ce qu’on peut bien préparer avec cette chaleur ? On n’a pas très faim, on ne veut pas quelque chose de trop lourd, ni de trop riche… Une bonne prise de tête tout ça.

L’été, au Japon, on vous servirait le Hiyashi Chuka pour contrer le climat tropical. C’est frais, complet, ça reste nourrissant sans être trop lourd et honnêtement, c’est super simple à réaliser. Bref, les ramen, c’est pas seulement les jours de grisaille… C’est toute l’année ! 

Qu’est-ce que le Hiyashi Chuka ?

Si vous avez l’habitude des ramen, il est possible que vous soyez un peu surpris par le Hiyashi Chuka. Bonne nouvelle: vos invités le seront aussi par la même occasion ! Quand on a l’habitude de ramen chauds et réconfortants, et qu’on a un plat de ramen froid et plus coloré en face de soi, on risque de s’en souvenir pendant un moment.  

Ramen de style paitan sur fond de bois
Un délicieux ramen avec un bouillon de style paitan : le plus réconfortant

“Hiyashi Shuka” sont des termes qui désignent directement la cuisine à la chinoise froide. Sauf qu’en réalité, ce plat fait référence à un plat d’été japonais populaire, composé de nouilles type ramen froides accompagnées de garnitures diverses, comme de l’omelette, du concombre, des tomates, du jambon, du surimi, parfois du crabe à la place du kamaboko.

Certains s’amusent même à y mettre du Chashu, du tofu, du Mizuna, de la laitue, du nori… À ce joli mélange s’ajoute une vinaigrette à base de sauce soja et de vinaigre de riz mettant alors en avant les saveurs sucrées, salées, noisettées et acidulées du Hiyashi Shuka.

Autre aspect non-négligeable: on aime ce plat pour le côté à la fois rafraîchissant, doux et moelleux des ramen, mais aussi pour la texture croquante de la julienne de légumes. Difficile de ne pas succomber !

D’où vient le Hiyashi Shuka ? 

Il est toujours un peu périlleux d’aborder cette question. Le Hiyashi Shuka vient-il du Japon ou de la Chine ? Il existerait plusieurs croyances à ce propos. Certains pensent qu’on a servi ce plat pour la toute première fois au seuil de la Seconde guerre mondiale, en 1937, dans un restaurant chinois de la ville de Sendai, au Japon. C’est limite si ça ne nous embrouille pas plus.

Apparemment, les restaurants chinois de l’époque ne proposaient pas une carte spécialement adaptée à la période estivale du Japon. Le propriétaire du restaurant aurait alors inventé une première version du Hiyashi Shuka qui s’appelait “ryan ban men”.

On le servait avec une soupe fraîche aigre-douce à base de sauce soja et de vinaigre. Niveau garnitures, on y trouvait des concombres et des tomates comme à l’heure actuelle, mais on ajoutait aussi du chou et des carottes. 

Autre théorie: le Hiyashi Shuka aurait d’abord été inventé dans un restaurant de Tokyo. Ici, pareil, la recette aurait vu le jour vers 1933 et serait inspirée des fameux Ryan Ban Men chinois et des Zaru soba japonaises.

nouilles soba trempées dans la sauce tsuyu sur fond de bois
Les zaru soba sont de délicieuses nouilles froides japonaises

Quoi qu’il en soit, la disposition des garnitures dans l’assiette est devenue un trait caractéristique de cette recette à l’heure actuelle. Pour l’anecdote: cet arrangement-là; les légumes en forme de montagne dans l’assiette, serait largement inspiré du mont Fuji !

Comme vous pouvez le voir, le Hiyashi Shuka est tout bonnement une combinaison des expertises culinaires japonaises et chinoises pour notre plus grand plaisir !

Les ingrédients principaux du Hiyashi Shuka

Hiyashi shuka ingrédients sur fond de bois

Les nouilles ramen: ce sont exactement les mêmes que vous utilisez pour le ramen chaud. Ce sont aussi celles que vous voyez le plus souvent sur le marché… ça tombe bien donc ! Vous ne les raterez pas; on les vend en bloc, sèches et jaunâtres la plupart du temps. Suivez mon guide sur les nouilles asiatiques et là, vous serez incollable sur les différents types qui existent !

Les œufs: ils constituent un élément omniprésent dans la cuisine japonaise. Il n’y a qu’à voir le Tamago Sando, l’Omurice ou le Tamagoyaki. Rappelons que les ramen traditionnels japonais présentent eux aussi des œufs; les fameux Ajitsuke Tamago !

Pour le Hiyashi Shuka, on en fera une omelette qui sera tranchée par la suite. C’est différent, mais surtout gourmand et donc tout aussi efficace !

Les concombres et les tomates: ce sont des ingrédients qui se prêtent particulièrement bien aux recettes froides comme celles-ci. Ils ajoutent fraîcheur et croquant, ce qui n’aurait pas forcément été possible avec une recette de ramen chaud. Puis l’air de rien, c’est typiquement le genre d’ingrédients qu’on cuisine à toutes les sauces durant l’été !

Le Benishoga: même si c’est optionnel dans cette recette, cet ingrédient-ci a toutes les raisons d’attirer les plus curieux. C’est un type de tsukemono obtenu à partir de gingembre tranché, coloré en rouge grâce aux feuilles de shiso rouge et mariné dans du vinaigre d’abricot (umezu).

La sauce soja light: la sauce est un élément super important, étant donné qu’il joue un peu le rôle de remplaçant du bouillon qu’on utilise dans le ramen chaud. Il fait office de liant donc.

La sauce soja light est un indispensable, surtout pour les ramen, juste assez salée pour contrebalancer les saveurs sucrées de la sauce. Pour y mettre une touche vietnamienne, certains utilisent à la place du nuoc mam

Le vinaigre de riz: c’est la touche acidulée de la sauce qui garantit un équilibre parfait entre le sucré, le salé et l’épicé. Je conseille ici plutôt du vinaigre de riz blanc plutôt que du vinaigre de riz noir. Ce dernier est moins adapté pour les vinaigrettes et les sauces, on l’utilisera davantage pour les dim sum

L’huile de sésame: mine de rien, même si c’est une huile au goût plutôt neutre, elle adoucit la sauce et ajoute une saveur de noisette. Avec les graines de sésame, c’est le combo gagnant. 

Conseils pour réussir le Hiyashi Shuka

La seule “contrainte”, c’est de bien laisser tous les ingrédients refroidir. Ça peut en effet prendre un peu de temps à ce niveau-là. La recette des Hiyashi Shuka est en fait une question d’organisation. Ainsi je vous recommande de commencer par l’omelette et la vinaigrette, qui nécessitent d’être réfrigérés.

En plus, trancher l’omelette est une étape qui peut elle aussi prendre un peu de temps. Et no stress, ce n’est absolument pas difficile. Pendant que ça refroidit, vous pourrez vous attaquer aux légumes.

Conservez-les aussi au frais par la suite, le résultat n’en sera que meilleur. Quant aux nouilles, il vous suffira de les rincer à l’eau froide après cuisson. 

Hiyashi shuka sur fond de bois

Authentique Hiyashi Chuka – Ramen Froid

Une recette de ramen froid et hyper coloré pour les amateurs qui veulent encore en profiter l’été sans succomber aux excès de chaleur !
Imprimer la recette Pinner la recette
4.89/5 (17)
Temps de préparation: 5 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Temps total: 20 minutes
Type de plat: Plat principal, Soupes et bouillons
Cuisine: Japonaise
Portions: 2 personnes
Calories: 196kcal
Auteur: Marc Winer

Ingrédients

Sauce

Omelette

  • 4 œufs
  • 2 cuillère à café de sucre
  • 2 pincées de sel

Autres Ingrédients

  • 2 portions de Nouilles ramen
  • 1 concombre coupé en julienne
  • 1 tomate coupée en quartiers
  • 4 tranches de jambon coupées en fines lamelles
  • 8 bâtonnets de surimi effilochés
  • Benishoga gingembre mariné, optionnel

Procédé

  • Mélangez tous les ingrédients pour la sauce et réfrigérez.
    8 cuillères à soupe de sauce soja light, 5 cuillères à soupe de sucre, 4 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 2 cuillère à soupe d’eau, 2 cuillère à soupe d’huile de sésame, 0.5 cuillère à café de gingembre, 1 cuillère à soupe de graines de sésame
    ingrédients pour la sauce
  • Mélangez les ingrédients pour l’omelette.
    4 œufs, 2 cuillère à café de sucre, 2 pincées de sel
    ingrédients pour l'omelette
  • Huilez légèrement votre poêle et versez le mélange d’œufs.
  • Couvrez la poêle et faites cuire à feu moyen-doux jusqu’à ce que l’omelette soit cuite.
    omelette en train de cuire
  • Transférez sur votre surface de travail et coupez l’omelette en fines lamelles.
  • Faites cuire les nouilles pendant 3 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient al dente.
    2 portions de Nouilles ramen
    nouilles en train de cuire
  • Égouttez et plongez les nouilles dans de l’eau glacée jusqu’à ce qu’elles soient bien refroidies.
  • Égouttez bien l'excès d'eau, puis transférez les nouilles dans une assiette creuse. Pendant ce temps, découpez les ingrédients comme indiqué dans la liste
    1 concombre, 1 tomate, 4 tranches de jambon, 8 bâtonnets de surimi
    ingrédients découpés
  • Garnissez avec les concombres en julienne, les quartiers de tomate, le jambon en tranches et le surimi.
    légumes mis
  • Saupoudrez de graines de sésame et de benishoga (gingembre mariné).
    Benishoga
  • Versez la sauce dessus juste avant de servir.

Notes

Dégustez avec de la moutarde japonaise pour un goût relevé si vous le souhaitez.  
La seule “contrainte”, c’est de bien laisser tous les ingrédients refroidir. Ça peut en effet prendre un peu de temps à ce niveau-là. La recette des Hiyashi Shuka est en fait une question d’organisation. Ainsi je vous recommande de commencer par l’omelette et la vinaigrette, qui nécessitent d’être réfrigérés.
En plus, trancher l’omelette est une étape qui peut elle aussi prendre un peu de temps. Et no stress, ce n’est absolument pas difficile. Pendant que ça refroidit, vous pourrez vous attaquer aux légumes.
Conservez-les aussi au frais par la suite, le résultat n’en sera que meilleur. Quant aux nouilles, il vous suffira de les rincer à l’eau froide après cuisson. 

Nutrition

Calories: 196kcal | Féculents: 11g | Protéines: 14g | Fat: 10g | Lipides saturés: 3g | Graisses polyinsaturées: 2g | Graisses monoinsaturées: 4g | Graisses trans: 0.04g | Choléstérol: 329mg | Sodium: 809mg | Potassium: 491mg | Fibre: 2g | Sucre: 8g | Vitamine A: 1096IU | Vitamine C: 13mg | Calcium: 83mg | Fer: 2mg
As-tu réalisé cette recette ?Tague @marcwiner sur Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note la recette