Porc tonkatsu

Porc tonkatsu

Le porc tonkatsu est un plat japonais à base de porc pané et frit. Ton signifie « porc », et katsu est l’abréviation de l’anglais cutlet, provenant du français côtelette. C’est l’un des plats les plus consommés du japon, il est non seulement facile à faire mais extrêmement délicieux. Le goûter c’est l’adopter.

Comme beaucoup d’autres plats populaires au Japon (pensez aux ramen, tempura, soba, etc.), il existe des restaurants tonkatsu qui servent exclusivement cette escalope de porc juteuse comme spécialité. Et aucune assiette de tonkatsu complète sans un monticule de chou fraîchement râpé et un bon filet de sauce tonkatsu.

tori katsu sur fond de bois
Une belle assiette de poulet katsu, le cousin au poulet du porc tonkatsu

Un peu d’histoire…

Avant que le tonkatsu n’explose en popularité en tant que plat de porc au début du XXe siècle, il était principalement composé de bœuf.

Lorsque la recette est apparue pour la première fois vers les années 1870, elle était déjà considérée comme un repas Yoshoku (c’est-à-dire un plat japonais inspiré de la cuisine occidentale). Ce n’est que quelques décennies plus tard que le boeuf a été remplacé par le porc, devenant le plat bien-aimé que nous apprécions aujourd’hui.

tonkatsu de bœuf au japon
Tonkatsu de bœuf au Japon

On dit que Tonkatsu s’inspire du plat français, la côtelette de veau, qui est essentiellement une escalope de veau panée poêlée au beurre. Un restaurant de Tokyo appelé Rengatei 煉瓦亭 (toujours ouvert aujourd’hui !) A repris ce concept et a apporté quelques modifications pour plaire au palais japonaise, et en 1899, Tonkatsu a fait ses débuts. 30 ans plus tard, c’est même devenu le sandwich Katsu Sando !

katsudon sur fond de bois
Utilisez le dans un délicieux katsudon

Conseils pour réussir le porc tonkatsu

C’est optionnel mais donne un rendu final bien meilleur : en gros, 10 min avant, humidifiez légèrement la chapelure panko à l’aide d’un brumisateur. La chapelure panko après cuisson sera beaucoup plus compacte et toute jolie.

Il faut évidemment l’accompagner de la célèbre sauce pour porc tonkatsu, vous en trouverez de la toute faite dans les épiceries asiatiques mais je vous donne la recette ici aussi. C’est très simple à réaliser

yaki udon au bœuf
Mes yaki udon au bœuf, un autre plat japonais iconique

Faites plusieurs incisions sur le tissu conjonctif (zone blanche) entre la viande et le gras. La raison pour laquelle vous devez faire cela est que la viande et la graisse ont des élasticités différentes, et lorsqu’elles sont cuites, elles rétrécissent et se dilatent à des rythmes différents. Cela permettra au porc tonkatsu de rester bien plat lors de la friture et l’empêchera de se recroqueviller.

Si vous avez un marteau, martelez ! En faisant ça, la viande sera hyper tendre et aura d’avantage de chances de garder sa forme

L’autre plat phare de la cuisine japonaise sont les yaki udon

Porc tonkatsu

Porc tonkatsu

Imprimer la recette Pinner la recette
4.84/5 (49)
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 10 minutes
Temps total: 20 minutes
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Japonaise
Portions: 2 personnes
Calories: 300kcal
Auteur: Marc Winer

Ingrédients

  • 2 côtes de porc désossées/filets de porc
  • Sel
  • Poivre
  • Huile pour frire

CHAPELURE

  • 1 gros œuf battu dans un bol
  • 2 cuillères à soupe de farine de blé dans une assiette creuse
  • 1 assiette creuse de chapelure panko

SAUCE TONKATSU

  • 1 cuillère à soupe de ketchup
  • 2 cuillères à soupe de sauce worcestershire
  • 1 cuillères à café de sucre

Procédé

  • Pilonner avec le dos d’un couteau ou avec un vrai pilon si vous êtes riches, salez et poivrez le porc. Enlevez également tout gras sur les bords
  • Tremper d’abord dans la farine, appuyez bien et secouez un coup
    porc fariné
  • Tremper dans l’œuf
    porc trempé chalepure
  • Tremper dans la chapelure panko bien appuyer et secouer
  • Frire 1 min de chaque côté à 180 degrés
    porc en train de frire
  • Laisser reposer 5 min
  • Refaire frire 30 secondes de chaque côté
  • Laisser reposer 2 min avant de découper
  • Pour la sauce, mélanger les ingrédients dans un bol

Notes

C’est optionnel mais donne un rendu final bien meilleur : en gros, 10 min avant, humidifiez légèrement la chapelure panko à l’aide d’un brumisateur. La chapelure panko après cuisson sera beaucoup plus compacte et toute jolie.

Nutrition

Calories: 300kcal
As-tu réalisé cette recette ?Tague @marcwiner sur Instagram !

Vaisselle de chez Les Secrets du Chef

15 commentaires

  1. Une recette simple et qui plait à tout le monde 🙂

  2. Bonjour. De la rouelle de porc ne serait pas moins sèche ? Merci d’avance.

  3. Pour la cuisson du porc vous le faite dans une poêle dans un lit d’huile ou carrément à la friteuse ?

  4. Guillaume

    Boujour, pourquoi frire en 2 fois ?
    Merci

  5. 4 stars
    Merci mais hélas la fameuse sauce tonkatsu est bien plus complexe que cela, sans vouloir vous offenser. Je vous conseille d’acheter la très connue “Bulldog” tonkatsu, regarder les ingrédients et essayez de trouver votre combinaison 😉
    Merci pour ce partage

    • Vous avez parfaitement raison, un article dédié à l’authentique sauce Tonkatsu est prévu. Ici, on va dire que c’est un raccourci simple 🙂

  6. girardet Sylvie

    bonjour, pouvons nous faire toutes ou certaines recettes fris à la friteuse ninja?

  7. 4 stars
    C’est bien d’apprendre des nouvelles recettes asiatique et moi qui connait bien les plats vietnamien et thaïlandais ça me change beaucoup !

  8. 4 stars
    Super recette pour ma part, après avoir percé ma viande avec ma fourchette et lavoir assaisonner (paprika, ail en poudre, piment, satay)
    J’ai laisser trempé mes côtes dans l’œuf avec de la sauce soja, magic, de l’huile de sésame. La côte absorbe le jus et elle est bien moelleuse et juteuses après la cuisson 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note la recette