condiments asiatiques dans un placard

Les ingrédients indispensables pour se lancer en cuisine asiatique

Que vous soyez débutant en cuisine ou un cuisinier expérimenté qui cherche à s’initier à la cuisine chinoise et asiatique, la question la plus courante que je reçois ici sur le site concerne les substitutions – principalement pour les ingrédients asiatiques “apparemment” moins courants.

“Par quoi remplacer le vin shaoxing ? Est-ce que le plat aura le même goût sans sauce soja dark?”

En vrai, vous n’avez pas vraiment besoin de tant d’ingrédients que ça pour cuisiner et profiter des saveurs asiatiques authentiques. En fait, tout bien réfléchi il n’y a vraiment que 10 ingrédients essentiels du garde-manger asiatique qui forment le cœur de mon arsenal.

Une fois que vous aurez ces ingrédients de base, vous pourrez préparer au moins 75 % de mes recettes asiatiques ici !

Quel que soit votre niveau de compétence, lisez la suite si vous voulez apprendre à cuisiner des plats chinois et lancez votre placard asiatique avec ces 10 articles. Une fois que vous aurez une base solide, vous pourrez agrandir votre garde-manger peu à peu, vous permettant de faire des plats encore plus authentiques !

Les 10 ingrédients essentiels pour la cuisine asiatiques

1. La sauce soja light ou ordinaire

La sauce soja est le condiment asiatique le plus emblématique et le plus connu que vous ayez probablement déjà acheté.

Tant de plats chinois ou asiatiques utilisent cet ingrédient, et de nos jours, de nombreux chefs occidentaux ajoutent de la sauce soja à leurs placards pour ajouter de l’umami supplémentaire à leurs plats.

sauce soja claire et sombre sur fond de bois

Alors que la sauce soja est très couramment utilisée comme condiment de table par les Asiatiques et les Occidentaux, vous pourriez être surpris d’apprendre qu’il existe des grandes différences de goût, de salinité et de couleur entre les marques de sauce soja et les sauces soja de différents pays, dont la Thaïlande, le Japon et la Chine. Comme pour tout, chacun a ses marques préférées.

La clef pour identifier une bonne sauce soja est de s’assurer qu’elle est fermentée naturellement. Sinon, il peut s’agir d’une version moins chère aromatisée artificiellement ou créée chimiquement. Si vous voyez une longue liste de produits chimiques et/ou de sirop de maïs et d’édulcorants comme ingrédients sur la bouteille, je vous recommande de l’éviter ! Après bon, c’est la crise hein !

Mais au fil des années, j’ai vraiment appris à apprécier les nuances d’une bonne sauce soja pour améliorer mes recettes !

Mon riz frit, édition orgasme gustatif, utilise de la sauce soja light

Riz frit zoomé à moitié

Pour ceux d’entre vous qui sont sans gluten, ne vous inquiétez pas. Quelques entreprises ont développé des produits à base de soja sans gluten. Dans le passé, la seule alternative était la sauce Tamari, mais il y a plus d’options disponibles aujourd’hui.

2. La sauce soja dark

Lorsqu’il s’agit d’acheter de la sauce soja pour votre garde-manger asiatique de base, la sauce soja dark ou foncée est indispensable.

achetant de la sauce soja au supermarché

Bien que vous puissiez vous contenter de sauce soja ordinaire ou “light” dans certains plats, pour obtenir une bonne profondeur de saveur, de couleur et de texture pour toute une série de plats, la sauce soja dark est essentielle !

Il existe quelques variations de sauce soja foncée (par exemple, aromatisée aux champignons), et vous verrez que certaines marques appellent la sauce soja foncée «sauce soja noire», mais elles sont toutes assez similaires, avec vraiment de très légères variations de saveur.

Un bel exemple d’utilisation de sauce soja dark est dans mon pad see ew (nouilles de riz sautées à la thaïlandaise)

pad see ew en train de cuire

Bref, assurez-vous d’en avoir une bouteille dans le placard !

3. L’huile de sésame

L’huile de sésame est l’une des saveurs les plus reconnaissables de la cuisine chinoise et asiatique.

La plupart des huiles de sésame que vous voyez sur les marchés sont dites “grillées”, elles ont donc une couleur ambre foncé et un arôme riche. Si vous voyez une bouteille d’huile de sésame transparente ou jaune, elle n’est certainement pas grillée et n’aura probablement pas un parfum et un goût aussi riche.

huile de sésame sur fond en bois

En ajouter un peu aux plats sautés aide à donner à votre plat cette saveur asiatique familière. Mais rappelez-vous que vous pouvez vraiment gâcher une recette en ajoutant trop d’huile de sésame. Elle peut rapidement devenir accablante, alors utilisez l’huile de sésame avec parcimonie, juste assez pour complimenter vos autres ingrédients, épices et sauces.

Cliquez ici pour mon article complet sur l’huile de sésame

4. Le vin shaoxing

Le vin shaoxing est un type de vin de riz de la région de Shaoxing en Chine.

En Chine et plus particulièrement dans la région de Shaoxing, ce vin est parfois consommé comme vin de table. Cependant, le vin shaoxing vendu en dehors de la Chine est généralement brassé pour des applications culinaires plutôt que consommé comme boisson.

Vin shaoxing

Certains marchés proposent à la fois des versions saumurées et sans sel, alors recherchez les deux ! Bien qu’il existe de nombreux types de vin de riz, la grande majorité de mes recettes (en particulier les plats sautés) nécessitent du vin shaoxing.

Pour ceux d’entre vous qui ne peuvent vraiment pas trouver de vin shaoxing, une bonne substitution est un xérès sec. Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé de bon substitut non alcoolisé au vin shaoxing, mais comme j’ai eu de nombreuses demandes, j’y travaille !

5. La sauce huître

sauce huitre en bouteille

Que vous achetiez la version traditionnelle à base d’huîtres ou la version végétarienne à base de champignons, la sauce huître offre une saveur umami qui rehausse vraiment le goût de n’importe quel plat asiatique.

La sauce huître est donc un élément essentiel du garde-manger asiatique, même si elle est principalement utilisée dans les plats cantonais. Une sauce huître de bonne qualité coûte cher, mais en vaut vraiment la peine, alors optez pour la qualité lorsque vous parcourez l’allée des sauces de votre boutique asiatique locale !

A noter, si vous cuisinez végétarien, il existe une version végétarienne de la sauce aux huîtres, à base de champignons.

6. La fécule de maïs

La fécule de maïs (également appelée maïzena) est l’agent épaississant le plus couramment utilisé dans la cuisine asiatique. C’est aussi l’ingrédient le plus facilement trouvable.

fécule de maïs sur fond de bois

Beaucoup de mes recettes demandent un rapport 1: 1 de fécule de maïs et d’eau mélangées.

Ces mélanges servent à épaissir d’innombrables sauces dans les plats sautés et braisés. Des doses plus importantes sont nécessaires pour préparer une sauce aigre-douce maison mais les deux principaux conseils d’utilisation de la fécule de maïs seraient les suivants :

  • Bien mélanger la fécule de maïs et l’eau juste avant de l’utiliser (elle se séparera après quelques minutes).
  • Remuez rapidement la sauce pendant que vous y versez la solution afin d’éviter la formation de grumeaux.

Une autre utilisation courante de la fécule de maïs est la marinade de la viande. On utilisera de la fécule de maïs pour rendre la texture de la viande plus soyeuse et juteuse. La fécule de maïs est également utilisée pour la friture, donnant une texture parfaitement légère et croustillante.

7. La sauce hoisin

sauce hoisin

Il s’agit en fait de l’équivalent chinois de la sauce barbecue. Le must ? Vous pouvez réaliser la sauce hoisin vous-même.

On l’utilisera surtout dans les sautés, les marinades, les laquages mais également dans les trempettes.

Les aromates essentiels de la cuisine asiatique

jeunes oignons et oignons

Le gingembre, l’ail et les oignons verts sont la sainte trinité de la cuisine asiatique.

D’accord, alors peut-être que les oignons verts ne sont pas techniquement un élément de garde-manger, mais ils sont si cruciaux et si faciles à trouver que j’ai décidé de les inclure ici.

Ces aromates sont chacun essentiels à la cuisine asiatiques, mais tous les plats ne nécessitent pas les trois. Les saveurs du gingembre, de l’ail et de l’oignon vert varient en fonction de ce que vous utilisez et de la façon dont vous les cuisinez.

8. L’ail

ail et jeunes oignons dans wok

Tout le monde connaît l’ail, mais vous ne pouvez jamais avoir trop d’ail dans votre garde-manger lorsque vous cuisinez des plats asiatiques !

Rappelez-vous toujours de travailler rapidement lorsque vous utilisez de l’ail dans un sauté afin de ne pas le brûler. L’ail est à la base de bon nombre de mes recettes, et l’amertume de l’ail brûlé accidentellement gâchera votre plat.

En fait, si cela se produit, arrêtez tout de suite, jetez l’ail brûlé et recommencez la recette ! Au pire vous perdrez 5 minutes.

9. Le gingembre

Le gingembre a une saveur unique et est utilisé dans de nombreuses recettes. La caramélisation des tranches de gingembre dans l’huile imprègne les plats d’une saveur de gingembre grillé qui se propage réellement dans tout le plat pour une saveur vraiment authentique.

10. Les jeunes oignons

Les oignons verts, ou jeunes oignons, sont utilisés partout dans la cuisine chinoise et asiatique. De l’huile pimentée

Pour un plat sauté rapide plein de saveurs d’oignons verts, essayez de faire mon sauté de bœuf aux oignons verts. C’est rapide à préparer, facile et un délicieux repas “one pot” servi sur du riz, parfait pour les jours de semaine occupés et lorsque vous avez un tas d’oignons verts à l’arrière de votre réfrigérateur !

Il y a évidemment beaucoup plus d’articles que vous pourriez ajouter à votre garde-manger asiatique, mais pour ceux qui cherchent à faire une incursion sérieuse dans la cuisine asiatique à la maison ou à simplement préparer quelques sautés rapides et faciles, commencez par les articles de base du garde-manger asiatique répertoriés ici

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *