udon

Les nouilles udon expliquées

Avec leurs cousins yakisoba et ramen, les nouilles Udon sont l’une des denrées les plus populaires du Japon. Ces nouilles sont si fondamentales dans la cuisine japonaise en grande partie grâce à leurs nombreuses possibilités au niveau culinaire: elles peuvent être préparées froides, chaudes, avec du bouillon, sans bouillon… De plus, leur largeur et leur épaisseur leur confèrent une texture unique et douce qui fera vivre à votre palais une expérience unique.

Au cas où vous ne seriez pas encore très familier avec ces nouilles, je vais vous dire tout ce que vous avez besoin de savoir pour devenir un expert de cette icône emblématique de la gastronomie japonaise.

Qu’est-ce c’est exactement les nouilles udon ?

La principale caractéristique de ces nouilles est leur épaisseur. Les udon sont blanches, épaisses et ont une texture quelque peu collante et élastique. Elles sont fabriquées à partir d’eau salée et de farine de blé, Le plus intéressant reste leur technique de fabrication qui est pour le moins particulière. Pour les pétrir, il faut utiliser ses pieds ! Mais pas de panique, la pâte est recouverte d’un film plastique.

Au Japon, il existe deux principaux styles d’Udon : le Kanto, qui provient de la région de Tokyo, et le Kansai, qui provient des régions d’Osaka, Kyoto et Kobe. Ceux de la région d’Osaka diffèrent de ceux de la capitale par leur texture et leur couleur : ils sont plus blancs et plus doux. Toutefois, au-delà des styles régionaux, il existe également différents types de nouilles en fonction du style de plat Udon préparé. Par exemple, le Kishimen, qui est un type d’udon dont la forme est plus plate que l’original, ou l’Inaniwa, qui est beaucoup plus fin.

On dit que les Udon sont les nouilles des mille et une recettes, et ce parce qu’elles sont très polyvalentes et que vous pouvez jouer avec et créer des versions infinies. Dans sa version chaude, le yakiudon est peut-être l’un des plats le plus connu en dehors du Japon. Il est préparé en faisant frire des nouilles dans de la sauce soja et caraméliser la sauce, tout comme les yakisoba, et en ajoutant de la viande et des légumes. Voici ma célèbre recette de yaki udon.

Dans leur version froide, les udon sont souvent utilisées dans les salades, avec des ingrédients tels que l’œuf dur, le radis ou le concombre. Quelle que soit la saison de l’année, il sera toujours possible de déguster un bon plat d’Udon au japon. Sa versatilité est extra ordinaire

Où les acheter ?

En général, toutes les boutiques asiatiques en ont. Les paquets se présentent de cette manière (vous pouvez cliquer sur les images:

udon udon

De nombreuses variétés de packaging existent mais ceux-là sont les plus communs. Mais à défaut de boutique asiatique, vous pouvez les trouver ici sur Amazon.

Origines des udon

Il n’y a pas encore de consensus sur leur date d’arrivée au Japon. La plupart des récits s’accordent à dire que ces nouilles sont originaires de la région de Shinji Kagawa. Dans les années 1980, elles ont commencé à gagner en popularité car la ville les utilisait pour attirer les visiteurs. Depuis cette époque jusqu’à aujourd’hui, Kawaga est un lieu de pèlerinage et de tourisme culinaire. Si une agence de voyages passe par là, hésitez pas à me sponsoriser.

Au début, cependant, l’Udon était une nouille consommée uniquement par les moines bouddhistes dans les temples. Ce n’est qu’à l’ère Edo (1603-1868) que les nouilles Udon ont commencé à être consommées régulièrement en dehors des temples. Comme les ramen, parce que c’est un plat qui peut être consommé rapidement, il est devenu une denrée vers laquelle les gens ont commencé à se tourner lorsqu’ils voulaient manger rapidement sur le pouce. C’est pourquoi aujourd’hui le Japon regorge de restaurants spécialisés dans les Udon et les ramen, au point qu’on en trouve un à presque tous les coins de rue. Et ces mes amis, c’est le paradis.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.