Gyoza japonais disposés sur une assiette en bois, 4 d'entre eux montrent leur côté roussi

Authentiques Gyoza japonais

De délicieux raviolis japonais traditionnels appelés Gyoza. Juteux, croustillants mais en même temps doux, leur goût saura ravir même les palais les plus difficiles

Ah, les Gyoza ! Qui peut résister à ces petits raviolis japonais qui ont conquis le monde entier ? Même si vous êtes novice en matière de cuisine asiatique, il y a de fortes chances que vous ayez déjà goûté ou du moins entendu parler de ces délices.

Origines des Gyoza

Les gyoza ne sont pas nés au Japon, mais en Chine, où ils sont connus sous le nom de jiaozi. Ces raviolis ont traversé la mer pour s’adapter aux préférences culinaires japonaises. Alors que les jiaozi chinois sont souvent plus gras et riches en viande (loin de me déplaire), les gyoza ont été modifiés pour mieux correspondre au palais japonais.

gyoza tenu entre deux baguettes avec le côté roussi orangé bien visible
Le divin roussi des Yaki Gyoza

L’Adaptation Japonaise : Un Équilibre entre Viande et Légumes

Contrairement à leurs cousins chinois, qui sont donc généralement plus gras, les gyoza japonais ont un équilibre différent entre la viande et les légumes.

Ce n’est pas pour dire que les jiaozi sont moins délicieux, mais simplement que les gyoza sont une version un peu plus légère et adaptée aux goûts japonais. Mais ne vous y trompez pas, ils sont toujours incroyablement savoureux !

Les gyoza se sont non seulement adaptés au goût japonais, mais ils se sont également diversifiés en une multitude de variantes. Vous pouvez trouver des gyoza au poulet, au porc mélangé avec des crevettes, ou même des versions entièrement végétariennes.

Cependant, aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur la version la plus traditionnelle et aimée, les gyoza au porc.

Comment cuire les Gyoza ?

Ces délicieux raviolis japonais, peuvent être cuisinés de différentes manières. La méthode traditionnelle permet d’obtenir des gyoza avec un fond ultra croustillant et un dessus moelleux. Mais pourquoi les sauter en deux fois ? Est-ce vraiment nécessaire ? Explorons les différentes méthodes pour cuisiner ces petites merveilles.

L'évaporation de l'eau pour la cuisson des gyoza
L’évaporation de l’eau : avant dernière étape avant la dégustation

Yaki Gyoza (Gyoza Frits-à-la-Poêle)

Dans cette méthode, les gyoza sont d’abord sautés dans un fond d’huile jusqu’à ce qu’ils soient croustillants, puis cuits à la vapeur sous un couvercle. Cette double cuisson est essentielle pour obtenir un fond vraiment croustillant. La première “friture” permet à la pâte de former des microbulles qui augmentent la surface croustillante.

Sui Gyoza (Gyoza Cuits à la Vapeur ou Bouillis)

Dans cette variante, les gyoza sont soit cuits à la vapeur, soit bouillis. Vous pouvez ensuite les faire frire pour rendre le fond croustillant.

Bien que cette méthode donne des résultats raisonnablement croustillants, elle ne permet pas d’obtenir les microbulles qui rendent les yaki gyoza exceptionnellement croustillants. On peut aussi intégrer les sui gyoza à un délicieux bouillon chintan, un peu à la manière d’une soupe wonton au final.

shio chintan ramen de porc dans un bol aux bords rouges
Le bouillon Chintan, caractérisé par sa transparence

Gyoza Frits

Ici, les gyoza sont entièrement frits, sans étape de cuisson à la vapeur ou de bouillonnement. Cette méthode donne des gyoza entièrement croustillants mais sans le contraste de texture que l’on trouve dans les yaki gyoza.

Est-ce que ça vaut le coup de faire sa propre pâte à gyoza ?

Oui et non. L’avantage de la pâte à gyoza maison par rapport à celle congelée des magasins est la texture légèrement meilleure et le prix. Si vous réalisez des centaines de gyoza, le coût unitaire descendra drastiquement si vous réalisez votre propre pâte

pâte à gyoza sur fond de bois
Pâte à gyoza maison

À contrario, en optant pour les feuilles pour Gyoza congelées, vous économiserez énormément de temps sans forcément que ça soit pas bon. Pour les utiliser c’est simple, mettez les au frigo 24h avant l’utilisation pour les décongeler en douceur

Gyoza japonais disposés sur une assiette en bois, 4 d'entre eux montrent leur côté roussi

Authentiques Gyoza japonais

De délicieux raviolis japonais traditionnels appelés Gyoza. Juteux, croustillants mais en même temps doux, leur goût saura ravir même les palais les plus difficiles
Imprimer la recette Pinner la recette
4.90/5 (39)
Temps de préparation: 1 heure 30 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Temps total: 1 heure 45 minutes
Cuisine: Japonaise
Portions: 50 Gyoza
Calories: 31kcal
Auteur: Marc Winer

Ingrédients

Farce

  • 500 g de chou chinois finement émincé
  • 20 g de sel
  • 500 g de porc haché prendre du lard ou du 30% matière grasse
  • 2 g de poivre blanc
  • 15 g d’ail émincé
  • 5 g de gingembre frais émincé
  • 60 g de ciboulette chinoise émincée remplacez par de la ciboulette thaï ou des jeunes oignons
  • 12 g de sucre
  • 50 feuilles pour gyoza

Sauce pour tremper

Procédé

  • Mélanger le chou et 10g de sel dans un saladier
  • Laisser reposer à température ambiante pendant 15 minutes dans une passoire fine
  • Presser le chou dans un torchon propre pour enlever l’excès d’humidité . Faut vraiment presser fort.
  • Mélanger le porc, le chou égoutté, le sel restant, le poivre blanc, l’ail, le gingembre, la ciboulette et le sucre dans un grand bol. Mélangez avec vos mains comme si vous pétrissiez de la pâte à pain, le résultat doit être super pâteux
  • Préparer un espace de travail avec un petit bol d’eau, un torchon propre, un bol de farce à gyoza, une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé et une pile de pâte à gyoza
  • Placer une petite quantité de farce au centre de chaque pâte
  • Humidifier les bords de la pâte avec de l’eau et sceller les raviolis japonais
  • À ce stade, vous pouvez les congeler si vous le souhaitez

Cuisson

  • Pour la cuisson, chauffer 15ml d’huile dans une poêle à feu moyen
  • Ajouter les gyoza et cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés en dessous
  • Ajouter 120ml d’eau, couvrir et cuire à la vapeur pendant 3 minutes
  • Retirer le couvercle et continuer à cuire jusqu’à ce que l’eau se soit évaporée. Augmenter le feu si nécessaire.
  • Servir immédiatement avec la sauce

Sauce

  • Mélanger le vinaigre de riz, la sauce soja et l’huile pimentée

Notes

Si vous avez des plaques au gaz, vous ne devez pas faire attention à les griffer; Donc vous pouvez réaliser selon moi la méthode idéale pour les cuire: faire tourner continuellement la poêle d’un mouvement circulaire de manière à les faire glisser partout, sauf quand elle est couverte.
Cela permet d’obtenir un roussi idéal et uniforme

Nutrition

Calories: 31kcal | Féculents: 1g | Protéines: 2g | Fat: 2g | Lipides saturés: 1g | Graisses polyinsaturées: 0.2g | Graisses monoinsaturées: 1g | Choléstérol: 7mg | Sodium: 227mg | Potassium: 57mg | Fibre: 0.1g | Sucre: 0.4g | Vitamine A: 33IU | Vitamine C: 3mg | Calcium: 10mg | Fer: 0.2mg
As-tu réalisé cette recette ?Tague @marcwiner sur Instagram !

9 commentaires

  1. Khaillyne Delplace

    5 stars
    Merci Marc de nous faire découvrir la cuisine Japonaise.
    Superbe recette à mettre en pratique!

  2. 4 stars
    j’adore découvrir vos recettes.
    pour ma part, je les manges avec de la sauce soja foncé. c’est trop bon.
    et a défaut de chou chinois, j’ai utilisé du chou blanc.
    j’adore cuisiné surtout le prix que coute les gyozas dans le commerce.

  3. Anne-Charlotte

    5 stars
    J’ai divisé par 4 les proportions de la sauce et on en avait largement assez ! C’était délicieux, et ultra croustillant 🙏

  4. 5 stars
    Merci pour cette recette, essayée et approuvée ce midi!
    Une question; j’en ai congelé certains car en avais trop. Comment procéder pour leur cuisson ensuite ? Je les laisse décongeler puis je les cuis ou bien puis je les cuire encore congelés ?
    Merci !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note la recette